J-35 – La réussite réside dans les détails

J-35 La réussite réside dans les détails   Par Stéphanie & Jérémie

L’expédition qui nous attend est certes un défi physique.  Ceci étant sa réussite dépend aussi et surtout des détails, notamment vestimentaires, pour faire face aux conditions de froid extrême.

Nous avons reçu la quasi totalité des équipements vestimentaires.  Il nous manque à ce jour une ou deux secondes couches en thermal pro – car ce serait bien de pouvoir se changer au ravito ! – et le pantalon Gore-Tex.  Dur dur de trouver celui qui convient parfaitement.

Nous faisons quelques ajustements des équipements en entrepôt frigorifique par -25°C.

Les points les plus compliqués : la protection des extrémités et la protection du visage.

S’agissant des mains, nous porterons pendant la journée de ski 4 épaisseurs :

  • une paire de sous-gants en laine mérino
  • une paire de gants en latex afin que l’humidité n’atteigne pas la couche extérieure qui gèlerait !
  • une paire de moufles assez large en polaire très épaisse
  • une paire de moufles coupe-vent et Gore-Tex

La difficulté avec la protection des mains, c’est qu’on ne peut pas faire grand chose avec les deux paires de moufles ! Il faut donc les enlever pour filmer – la réalisation d’un film est un des objectifs de notre expé -, pour prendre des photos – qui seront ensuite exposées en 2015 à Courchevel, Lyon et Paris – et pour monter la tente. Un exercice toujours difficile ! Quelques expéditions ont échoué à cause de gelures – y compris des aventuriers  et alpinistes chevronnés et habitués au froid…

S’agissant des pieds, nous testons également un set de sous-chaussettes et chaussettes sur-mesure qui s’adapte parfaitement aux bottes Alfa Extreme North Pole.  Les pieds doivent être particulièrement chouchoutés car une douleur aux pieds peut rendre l’expédition bien plus difficile.  Et pour la nuit, les pieds seront bien au chaud dans les booties en duvet Millet !

Pour le visage, il y a plusieurs écoles – chaque aventurier a ses habitudes, mais malheureusement, aucune méthode n’est totalement parfaite… A chacun de trouver la sienne.  Pour nous, après maintes essais lors de sorties au Spitzberg, nous avons opté pour un tour de cou polaire qui couvrira la bouche et le nez et montera jusqu’au masque de ski.  Il faudra tourner le tour de cou toutes les heures lors de nos courtes pauses de façon à ce que le gel créé par la respiration ne soit pas en contact avec le visage !

A suivre…

 

Across Antarctica 2014 soutient l’Association PetitS PrinceS.
logo_petitsprincesAidez-nous à réaliser un rêve d’enfant chaque jour de l’expédition en participant – virtuellement – à l’expédition.