J13 – Quand on n’y voit plus rien

J13 – Quand on n’y voit plus rien   Par Stéphanie & Jérémie

Certains jours, les masques de ski ont tendance à givrer plus que d’habitude.  C’était le cas hier et aujourd’hui.  On a alors l’impression de skier dans le white-out – celui qui navigue fait ce qu’il peut pour éviter les sastrugis et celui qui est derrière colle à la pulka de devant.  On est souvent « réveillé » dans notre progression par un ski qui tombe dans un trou ou qui heurte un amas de glace.  C’est assez inconfortable.  On ne peut rien y faire car si on enlève le masque de ski, c’est la gélure ou la brûlure de la cornée garantie.  Alors, on change de masque de ski après la pause du déjeuner de sorte qu’on se retrouve parfois à skier avec un masque brouillard quand il fait plein soleil !  Il n’est pas possible de changer de masque à chaque pause car nous n’en avons pas suffisamment et cela serait de toute façon trop lourd.  Cela fait partie des petits détails qui rendent une expédition comme celle-ci difficile.

« Do today what you want to remember tomorrow » petite pensée pour Dixie Dansercoer que nous remercions pour son message.

A suivre…


Across Antarctica 2014 soutient l’Association PetitS PrinceS.logo_petitsprincesAidez-nous à réaliser un rêve d’enfant chaque jour de l’expédition en participant – virtuellement – à l’expédition.