J17 – La journée type

J17 – La journée type   Par Adélie

A quoi ressemble une journée type sur la glace ?

Stéphanie et Jérémie se lèvent à tour de rôle à 6 h 30 pour faire fondre de la glace et réchauffer l’eau faite la veille au soir afin de préparer le petit-déjeuner et l’eau que nous emportons dans des thermos pour la journée, tandis que l’autre se lève à 7 h.  Petit Prince, Poupougne et moi nous levons aussi à 7 h.

Nous prenons ensuite notre petit-déjeuner, à base de porridge hyper calorique pour Stéphanie et Jérémie.  Puis, nous nous habillons chaudement.  Et nous démontons la tente et préparons les pulkas. Stéphanie nous installe alors confortablement dans sa pulka entre sac de couchage -40°C, veste grand froid et booties en duvet afin que nous n’ayons pas trop froid – car contrairement à eux, Petit Prince, Poupougne et moi ne faisons pas de sport durant la journée, le risque de gelure et d’hypothermie est donc plus important.

Nous partons ensuite à 9 h pour des journées de ski de 8 h. Durant les trois derniers jours, nous sommes partis à 8 h pour effectuer des journées de ski de 9 h.

Stéphanie et Jérémie skient pendant une heure (en file) puis s’arrêtent dix minutes pour manger et boire – dix minutes le temps de mettre la veste en duvet, sortir les thermos, quelques barres, changer parfois le masque, ajuster les paramètres de la boussole et checker le GPS. Et cela 8 ou 9 fois selon les jours.

Ils savent qu’ils auront beaucoup plus d’heures de ski quotidiennes à effectuer après le pôle Sud s’ils parviennent jusque là afin de couvrir la distance et rejoindre la côte.  Le soir, Stéphanie et Jérémie montent la tente. Stéphanie est ensuite en charge d’allumer le réchaud, de faire fondre de la glace et de vider les pulkas et installer tout le matériel dans la tente.  Pendant ce temps, Jérémie installe le panneau solaire sur la tente et commence à recharger les batteries.

Nous appelons ensuite Antarctic Logistics Expedition afin de leur communiquer les coordonnées GPS de notre camp et recevoir les prévisions météo.

Après le repas, Stéphanie et Jérémie s’occupent de la communication, font les réparations d’équipements qui s’imposent – heureusement, pour l’instant, pas trop de dégât matériel -, font un back-up de leurs photos / vidéos, prennent quelques mesures pour les élèves de classes de sixième et seconde qui suivent l’expédition et réfléchissent stratégie de course pour les jours qui suivent.  Avec Petit Prince et Poupougne, nous les aidons au maximum avec nos moyens.  Nous apprenons beaucoup de choses.  On nous a souvent demandé si on ne s’ennuierait pas.  En fait, c’est plutôt le contraire – nous passons tellement d’heures dehors que nous manquons de temps le soir pour tout faire.

« Là où la volonté est grande, les difficultés diminuent » Machiavel.

À suivre…


Across Antarctica 2014 soutient l’Association PetitS PrinceS.logo_petitsprincesAidez-nous à réaliser un rêve d’enfant chaque jour de l’expédition en participant – virtuellement – à l’expédition.