J35 – Pensées gourmandes

J35 – Pensées gourmandes   Par Stéphanie et Jérémie 

Un énième jour bien froid – le froid ne nous aura finalement laissé qu’un jour de répit, hier !!  Une très belle journée de ski cependant – notamment cet après-midi où la neige était telle qu’on avait l’impression de skier sur des coraux d’un blanc pur.

Depuis une dizaine de jours, une pensée récurrente pendant que nous skions : la nourriture !  Et aujourd’hui n’a pas échappé à la règle.  Et en plus, nous y avons pensé tous les deux en même temps ! Il faut dire que nos rations alimentaires – porridge hyper calorique au petit-déjeuner, lyophilisés au dîner, barres, chocolat et fruits secs tout au long de la journée – sont quasiment identiques tous les jours. Certains aliments nous manquent – comme les fruits par exemple.  Nous pensons aussi aux bons plats que nous pourrons à nouveau manger quand nous serons de retour en France.  Pour Stéphanie, le premier plat sera sans doute un plat de tagliatelles au fromage (le paquet entier de tagliatelles 3-4 personnes et la portion familiale de fromage pour elle toute seule, of course !) et pour Jérémie la pizza Mariano.

L’activité physique que nous pratiquons ici est intense de sorte que certains jours – notamment quand il fait froid et que nous consommons beaucoup d’énergie de ce seul fait – nos rations alimentaires sont juste suffisantes pour couvrir les calories dépensées. Poids oblige de nos pulkas, nous ne pouvions pas emporter d’excédents. Nous puisons donc nécessairement sur nos réserves de gras – et cela, même si habitués à l’ultra-distance, nous puisons tardivement sur le gras – qui ne sont pas très importantes chez l’un comme chez l’autre. Même si nous sommes de gros mangeurs, nos corps ne fixent pas la graisse – un inconvénient lors d’une expédition longue comme celle que nous effectuons, surtout quand elle a lieu dans un environnement très froid.  Il n’est donc pas rare que nous ayons très faim durant l’expé. C’est aussi le constat qu’ont fait d’autres aventuriers polaires partis dans des conditions semblables aux nôtres.

Nous devrions arriver au pôle Sud le 23 décembre au soir. Nous prendrons un jour et demi de repos et passerons donc le réveillon de Noël au pôle. Notre contact à la base d’Union Glacier, que nous appelons tous les jours afin de lui donner nos coordonnées GPS, nous a indiqué que nous devrions pouvoir partager le repas du réveillon avec les personnes de la base Amundsen-Scott au pôle Sud. Ce qui signifie un bon dîner en perspective !  Penser aux bonnes choses qu’ils vont préparer le soir de Noël nous fait même skier plus vite ! La base du pôle Sud tout comme la base Union Glacier où nous étions début novembre suivent notre expédition de près – des nouvelles de notre progression sont données régulièrement lors des briefings du matin. 

À suivre… 


Across Antarctica 2014 soutient l’Association PetitS PrinceS.logo_petitsprincesAidez-nous à réaliser un rêve d’enfant chaque jour de l’expédition en participant – virtuellement – à l’expédition.